Réaliser un prévisionnel de trésorerie : les étapes à suivre

prévisionnel de trésorerie


La gestion efficace de la trésorerie est essentielle pour la santé financière d’une entreprise. Un prévisionnel de trésorerie bien établi permet d’anticiper les flux financiers, d’identifier les besoins de financement et de prévenir les problèmes de trésorerie. Voici un guide détaillé sur les étapes à suivre pour réaliser un tel prévisionnel.

Prévisionnel de trésorerie : quelle l’importance ?

Le prévisionnel de trésorerie, également appelé plan de trésorerie, est un outil essentiel dans la gestion financière d’une entreprise. Il offre une vue d’ensemble des entrées et sorties d’argent prévues sur une période donnée. En identifiant les fluctuations de trésorerie, il permet de prendre des décisions éclairées pour assurer la stabilité financière de l’entreprise.

D’ailleurs, découvrez les meilleures stratégies financières sur le webmag Guide De Banque Cortal et transformez votre approche financière !

Quelles sont les étapes pour réaliser un prévisionnel de trésorerie ?

Avant de démarrer le processus de création du prévisionnel de trésorerie, il est essentiel de comprendre les étapes impliquées.

  1. Analyser les encaissements : la première étape consiste à recenser toutes les sources d’entrées d’argent prévues. Cela inclut le chiffre d’affaires prévisionnel, les prêts et financements obtenus, ainsi que les subventions et aides. Une évaluation précise du chiffre d’affaires, associée à des délais de paiement prévisionnels, est essentielle pour cette phase.
  2. Établir la liste des décaissements : une fois les encaissements identifiés, il est temps de lister toutes les dépenses prévues. Cela comprend les achats et dettes fournisseurs, les rémunérations, les impôts, les charges sociales, les dépenses liées aux locaux, et le budget communication. Aucune dépense, même minime, ne doit être négligée.
  3. Calculer la variation et le solde de trésorerie : une fois les encaissements et les décaissements répertoriés, il est possible de calculer la variation de trésorerie en soustrayant les décaissements des encaissements. Le solde de trésorerie obtenu permet d’évaluer la situation financière de l’entreprise, en identifiant les excédents ou les déficits de trésorerie.

Quelques points à prendre en compte

Pour garantir la fiabilité du prévisionnel de trésorerie, plusieurs éléments doivent être pris en compte :

  • Les délais de paiement des clients et fournisseurs.
  • Les montants des prévisions toutes taxes comprises (TTC).
  • La TVA.
  • Les charges variables, qui ne doivent pas être sous-estimées.
  • La saisonnalité de l’activité, le cas échéant.
  • Les petites dépenses, qui peuvent avoir un impact significatif sur la trésorerie.

Choix de la méthode

Pour créer un prévisionnel de trésorerie, plusieurs solutions sont disponibles. Vous pouvez opter pour un tableau Excel ou utiliser un logiciel de trésorerie. Bien que l’utilisation d’Excel soit courante, elle peut être limitée en termes de précision et de fiabilité. Les logiciels de trésorerie offrent un gain de temps significatif et permettent d’éviter les erreurs grâce à des fonctionnalités avancées.

Conclusion

En résumé, la réalisation d’un prévisionnel de trésorerie nécessite une analyse minutieuse des flux financiers prévus. En suivant les étapes décrites et en tenant compte des points à prendre en compte, vous pourrez établir un prévisionnel fiable et pertinent pour votre entreprise. Un tel outil vous aidera à anticiper les besoins de financement, à contrôler votre budget et à assurer une gestion efficace de la trésorerie.