Quels sont les différents types de sociétés anglaises ?

Description des missions de cette profession commerciale


Quand on décide de créer son entreprise en Angleterre on a lors le choix entre différentes formes juridiques de sociétés comme c’est le cas dans la plupart des pays. En Angleterre les deux formes principales sont la Private Limited Company (Ltd) et la Public Limited Company (PLC), mais il existe d’autres formes d’entreprises. 

La Private Limited Company : le choix de la majorité
La plupart des entreprises anglaises optent pour la forme de Private Limited Company. Comme son nom l’indique, la responsabilité de chaque associé est limitée au montant de son apport
La Ltd exige d’avoir au minimum un associé, mais si on veut se lancer seul on peut opter pour la Single Member Private Limited Company. Pour le reste la Ltd a besoin au minimum d’un administrateur (il peut s’agir d’une personne morale) et d’un représentant légal. 
Avec la Ltd, il n’y a pas de capital minimum fixé ni de délai pour la libération de ce capital. Une assemblée générale annuelle des actionnaires est obligatoire. 
La Public Limited Company
Ce type d’entreprise exige d’être constituée d’au moins deux actionnaires. De même, le board doit lui aussi être composé d’au moins deux administrateurs (il peut s’agir de personnes morales). Au niveau du capital, la PLC exige un capital minimal de 50 000 livres et le quart de ce capital doit être libéré. 
Comme pour la Private Limited Company, la responsabilité des actionnaires est limitée en fonction de leur apport. 
Les autres types de sociétés anglaises
La Ltd et la PLC ne sont pas les deux seules formes juridiques possibles lorsqu’on crée une société en Angleterre. On peut également opter pour une :
  • Unlimited Company : ici la responsabilité des associés est solidaire et ne dépend donc pas de l’apport de chacun
  • Partnership : ce type de société entraine également une responsabilité solidaire des différents associés. Il faut au moins deux associés pour constituer un Partnership et généralement le nombre est limité à 20, sauf pour certaines professions. À noter que le Patnership ne peut pas reposer sur une personnalité morale. 
  • Limited partnership : une solution assez similaire au Patnership sauf que la responsabilité de chaque associé est limitée